En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
  «Si vous pensez que l'éducation coûte cher, essayez donc l'ignorance.»  Derek Bok
  «La plus parfaite éducation consiste à habituer le disciple à se passer de maître.»  Robert Sabatier
  «La plus utile règle de toute l'éducation ? Ce n'est pas de gagner du temps, c'est d'en perdre.»  Jean-Jacques Rousseau
   "Ne limitons pas nos enfants à ce que nous avons appris, car ils sont nés à une autre époque."   (proverbe hébreu)
   «Lorsque l'enfant revient à un apprentissage progressif après s'être trouvé confronté à de grands enjeux, sa curiosité est plus grande et sa motivation plus affirmée.»   Léon Tolstoï
   «L'esprit est comme un parachute : ça ne fonctionne pas s'il n'est pas ouvert.»   Frank Zappa
   "S'il n'y a pas de solutions, il n'y a pas de problèmes."   (proverbe Shadok)
   «La musique mérite d'être la seconde langue obligatoire de toutes les écoles du monde.»   Paul Carvel
   "Des infants, cha va à l'école pour apprinde : ch'ti qui travalle, i fait des progrès et ch'ti qui n'saque point, i reste baudet !"   (proverbe picard)
   «Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.»   Albert Einstein
   «L'éducation ne consiste pas à gaver, mais à donner faim.»   Michel Tardy
   «Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants, mais peu d'entre elles s'en souviennent.»   Antoine de Saint Exupéry
   «Plus le maître enseigne, moins l'élève apprend.»   Confucius
   "Dis-moi et j'oublie. Montre-moi et je me souviens. Implique-moi et je comprends."   (proverbe chinois)
   «L'éducation développe les facultés mais ne les crée pas.»   Voltaire
   «Contredire et bavarder sans répit, c'est se montrer naturellement incapable d'apprendre ce qu'il faut.»   Démocrite (~ 460-370 avant J.C.)
   "L'instruction se donne à l'école ; l'éducation, à la maison."   (anonyme)
   «L'élève, comme la rivière, aimerait suivre son cours tout en restant dans son lit...»   Albert Camus
   «Piètre disciple, qui ne surpasse pas son maître !»   Léonard de Vinci
   «Celui qui n’a pas subi les sévérités d’un maître subira les sévérités de la vie.»   Mocharrafoddin Saadi (XIIIème siècle)
   « _ Woaah ! C'est comme des SMS mais avec plein de lettres ! Comment ça s'appelle ?   _ Livre, mon petit, cela s'appelle un LIVRE. »   
 
 

1 - Introduction


   L'objet de cette animation n'est pas de réfléchir sur l'acte fondamental d'écrire, cela a été traité par ailleurs lors de deux autres animation ou conférence spécifiques. Nous nous intéresserons à la spécificité des T.I.C.E. en tâchant de répondre à ces questions :

  • En quoi les outils T.I.C.E. permettent-ils des productions d'écrits ?

  • Quelles sont leurs plus-values dans cet objectif ?

  • Quels types d'activités selon quelles modalités ?


   La production d'écrits prend un sens différent au cycle 2 par rapport au cycle 3 : dans ce dernier, écrire est synonyme de produire des textes ; au début du cycle 2, les élèves sont encore en phase de construction des savoirs nécessaires à la mise en oeuvre de ces activités, pour devenir des rédacteurs débutants en fin de cycle. Ecrire au cycle 2 serait alors plutôt synonyme de rédiger un commentaire, une observation, une pensée,...

Les T.I.C.E. permettent toutefois d'élargir ces premières situations d'écrits en tant qu'éléments déclencheurs, supports d'activité ou finalité d'activité.
Leurs intérêts pédagogiques sont, outre la convivialité de ses supports, une certaine autonomie dans l'appropriation de l'activité, mais aussi la possibilité de démarches collaboratives rassurantes,... autant de facteurs qui vont faciliter cet apprentissage de l'écriture.

   Il ne s'agit pas de substituer les T.I.C.E. aux démarches standards pour faire entrer les élèves dans l'écrit ; on ne fait qu'élargir les modalités dans le but d'amener les élèves à développer plus amplement (et plus rapidement ?) des écrits, en conservant les phases d'écriture manuelle indispensables et structurantes dans cet apprentissage global. Avec cet atout permanent et quasi-incontesté des outils T.I.C.E. qu'est l'aspect motivant, attrayant voire rassurant, l'enseignant pourra recourir à ces plus-values non négligeables pour installer progressivement une fréquence de l'activité d'écriture, surtout pour des élèves en difficulté face à cette sollicitation.

   Si l'élève développe de nouveaux apprentissages par le biais des T.I.C.E. tels qu'il ne saurait les atteindre dans une démarche standard ou du moins de façon moins rentable, il est important de l'amener à une utilisation raisonnée de ces outils dans le soucis d'atteindre les objectifs attendus en fin de cycle des apprentissages fondamentaux et notamment : écrire de manière autonome un texte d'au moins cinq lignes, prioritairement sur un support standard.

   Avant de se référer aux programmes, il est intéressant de consulter la typologie des usages des T.I.C. présentée sur le site Educnet, afin de relever les valeurs ajoutées qu'apportent les T.I.C.E. :
http://tice.education.fr/educnet/Public/primaire/usages_primaire/typologie6325/

Date de création : 10/12/2005 @ 20:20
Dernière modification : 11/12/2005 @ 23:12
Catégorie : -
Page lue 3384 fois