En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
  «Si vous pensez que l'éducation coûte cher, essayez donc l'ignorance.»  Derek Bok
  «La plus parfaite éducation consiste à habituer le disciple à se passer de maître.»  Robert Sabatier
  «La plus utile règle de toute l'éducation ? Ce n'est pas de gagner du temps, c'est d'en perdre.»  Jean-Jacques Rousseau
   "Ne limitons pas nos enfants à ce que nous avons appris, car ils sont nés à une autre époque."   (proverbe hébreu)
   «Lorsque l'enfant revient à un apprentissage progressif après s'être trouvé confronté à de grands enjeux, sa curiosité est plus grande et sa motivation plus affirmée.»   Léon Tolstoï
   «L'esprit est comme un parachute : ça ne fonctionne pas s'il n'est pas ouvert.»   Frank Zappa
   "S'il n'y a pas de solutions, il n'y a pas de problèmes."   (proverbe Shadok)
   «La musique mérite d'être la seconde langue obligatoire de toutes les écoles du monde.»   Paul Carvel
   "Des infants, cha va à l'école pour apprinde : ch'ti qui travalle, i fait des progrès et ch'ti qui n'saque point, i reste baudet !"   (proverbe picard)
   «Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.»   Albert Einstein
   «L'éducation ne consiste pas à gaver, mais à donner faim.»   Michel Tardy
   «Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants, mais peu d'entre elles s'en souviennent.»   Antoine de Saint Exupéry
   «Plus le maître enseigne, moins l'élève apprend.»   Confucius
   "Dis-moi et j'oublie. Montre-moi et je me souviens. Implique-moi et je comprends."   (proverbe chinois)
   «L'éducation développe les facultés mais ne les crée pas.»   Voltaire
   «Contredire et bavarder sans répit, c'est se montrer naturellement incapable d'apprendre ce qu'il faut.»   Démocrite (~ 460-370 avant J.C.)
   "L'instruction se donne à l'école ; l'éducation, à la maison."   (anonyme)
   «L'élève, comme la rivière, aimerait suivre son cours tout en restant dans son lit...»   Albert Camus
   «Piètre disciple, qui ne surpasse pas son maître !»   Léonard de Vinci
   «Celui qui n’a pas subi les sévérités d’un maître subira les sévérités de la vie.»   Mocharrafoddin Saadi (XIIIème siècle)
   « _ Woaah ! C'est comme des SMS mais avec plein de lettres ! Comment ça s'appelle ?   _ Livre, mon petit, cela s'appelle un LIVRE. »   
 
 

Les TICE dans les programmes 2002 de l'école Maternelle

sources :    > site Educnet
                  > "Les textes et les TICE en maternelle" de P. AUBERT (19 / 04 / 2004)

Les mentions en vert correspondent aux pages du livret "Qu'apprend-on à l'école Maternelle ?" (2002)

 

- Découvrir le monde 

 

Les outils informatiques et les technologies de l’information et de la communication font partie du quotidien de l’école, dans toutes les disciplines. Un certain nombre de compétences du premier niveau du brevet informatique et internet – dit familièrement le « B2i » – peuvent être validées dès le cycle des apprentissages fondamentaux. (p 30)

 

 


 

 

3 - Cinq domaines d’activités pour structurer les apprentissages

Aux côtés des jouets, des jeux, des aménagements ludiques ou des livres, les supports numérisés ont tout à fait leur place en école maternelle. L’ordinateur est, pour les petits comme pour les plus grands, un instrument fécond d’exploration du monde virtuel dès lors que l’usage en est correctement guidé par l’adulte. (p. 62)

 

Le langage au coeur des apprentissages

OBJECTIFS ET PROGRAMME

3 - Apprendre à se servir du langage pour évoquer des événements en leur absence : événements passés, à venir, imaginaires

3.1 Rappeler verbalement les activités qui viennent de se dérouler dans la classe 

La progressive maîtrise de la compréhension de ce langage passe par des activités mettant en jeu des situations d’échange avec les familles (“livre de vie”), de correspondance interscolaire, en particulier par le moyen du courrier électronique (l’enseignant est dans ce cas le lecteur des messages reçus). Elles peuvent aussi s’appuyer sur l’échange de cassettes, l’usage de la radio ou de la vidéo… Les discussions sur la signification des énoncés entendus permettent des interaction identiques à celles qui ont lieu lors d’activités de production. (p. 74)

3.3 Du rappel des événements passés au récit : découvrir les cultures orales 

Là encore, jouer avec les images est décisif : les albums illustrés, les images projetées, les films d’animation et, dans un second temps, les contes présentés sur des cédéroms interactifs peuvent être des supports de la parole de l’enseignant sans, cependant, se substituer à celle- ci. Il importe de faire se rencontrer des réalisations différentes d’un même conte de manière à permettre aux enfants de s’approprier sa forme verbale plutôt que l’une de ses mises en images. (p. 77)

4 - Se familiariser avec le français écrit et se construire une première culture littéraire 

4.1 Découvrir les principales fonctions sociales de l’écrit

Avant même de savoir lire, l’enfant peut et doit se familiariser avec les principales fonctions de l’écrit en jouant avec les supports les plus fréquents de celui- ci, de la signalisation aux affiches et aux livres, en passant par la presse ou les supports informatiques. Le monde de l’école est évidemment découvert le premier, mais le quartier, le milieu familial, les bibliothèques ou les musées de proximité supposent le même travail. (p. 79)

4.2 Se familiariser avec le français écrit

…Les livres illustrés (albums) qui s'adressent aux enfants ne sachant encore lire constituent le plus souvent une littérature d'excellente qualité tant par les thèmes qu'elle traite que par la manière de les aborder dans un subtil échange entre textes et images. (p. 80)

4.3 Se construire une première culture littéraire

… Si, pour les plus petits (deux ans), l'essentiel de l'activité réside dans l'impact de la lecture faite par le maître ainsi que dans la verbalisation suggérée à propos des images qui accompagnent le texte, dès trois ans il convient de demander à l'enfant qu'il reformule ce qu'il a entendu dans son propre langage. La mémorisation est soutenue par les images. (p. 81)

4.5 Des activités graphiques aux activités d’écriture

Activités d’écriture

C’est par l’observation de ses productions que l’enfant, guidé par l’enseignant, parvient à comprendre en quoi elles sont inabouties ou inadéquates. Peu à peu, dans cet échange guidé par le maître, il acquiert ses premières connaissances sur l’alphabet et le code alphabétique, il intègre les premières règles de la communication écrite. L’usage parallèle du clavier de l’ordinateur, dont les touches sont repérées par des capitales d’imprimerie, permet d’utiliser les lettres ainsi découvertes avant même de savoir les tracer. Il renforce de manière particulièrement heureuse l’apprentissage de l’écriture. (p. 87)

 

Compétences devant être acquises en fin d’école maternelle

4 - Compétences concernant le langage écrit

4.1 Fonctions de l’écrit

Être capable de :
- savoir à quoi servent un panneau urbain, une affiche, un journal, un livre, un cahier, un écran d’ordinateur… (c’est- à- dire donner des exemples de textes pouvant être trouvés sur l’un d’entre eux). (p. 94)  

 

Découvrir le monde

OBJECTIFS

L’enrichissement des connaissances s’appuie sur des expériences vécues mais passe aussi par la découverte de documents (imprimés ou numérisés) grâce à la médiation de l’adulte qui lit, explique, commente les textes comme les images ou les schémas. Dès son plus jeune âge, l’enfant est mis en présence d’un grand nombre d’images, analogiques ou numériques, fixes (photographies, affiches, albums...) ou animées (vidéo, télévision, cinéma…). D’abord sensible aux impressions qu’elles produisent, il apprend à les percevoir aussi comme des documents. 

PROGRAMME

C’est à l’occasion d’activités globales et, bien entendu, non disciplinaires que l’enseignant guide les enfants dans l’exploration des thèmes décrits ci- dessous. Les rubriques ont été sériées dans le seul but de faciliter la lecture.

3 - Découvrir le monde vivant

3.1 Observation des caractéristiques du vivant

L’organisation, l’entretien et l’observation d’élevages et de cultures constituent un support privilégié de verbalisation et de dialogue, y compris pour les plus jeunes et les plus timides. L’enregistrement écrit des observations (dictée à l’adulte) donne les moyens de mémoriser des connaissances, de structurer les relations spatiales et temporelles, de rendre compte de liens de causalité. Toutes ces expériences sont le support de débats, de tentatives de représentations (par le dessin, la photographie), elles- mêmes à nouveau objets de discussion. C’est au cours de ces échanges avec l’adulte que se construisent un questionnement ordonné, des représentations claires et, finalement, des connaissances.

3.2 Découverte de différents milieux, sensibilisation aux problèmes de l’environnement

Pour les plus grands, une première approche du paysage comme milieu marqué par l’activité humaine devient possible. On peut comparer, à l’occasion d’une promenade, les paysages rencontrés et leurs représentations photographiques.  
Elles constituent des situations de questionnement sur le monde et sont autant d’occasions de recherche d’informations (grâce à la médiation du maître) dans des documents photos imprimés ou numérisés, dans des documentaires, sur des sites internet.

4 - Découvrir le monde des objets, éducation à la sécurité

On peut ainsi explorer :
- des objets programmables.

 

Compétences devant être acquises en fin d’école maternelle

2 - Compétences dans le domaine de la matière et des objets

Être capable de :
- utiliser des objets programmables. 

 

La sensibilité, l'imagination, la création

Le regard et le geste

OBJECTIFS

Dans les activités proposées, l'enfant explore et exerce différents langages plastiques (dessin, peinture, collage, fabrication d'objets et d'images...).

PROGRAMME

Les activités sont développées dans quatre directions :
- le dessin, en tant qu’activité d’expression graphique qui associe le geste et sa trace sur un support ; 
- les compositions plastiques considérées comme des activités de fabrication d’objets et de manipulation de matériaux, en deux ou trois dimensions ; 
- les images, abordées à travers des activités de découverte et d’utilisation de documents de natures variées; 
- les collections, conçues comme des activités de sélection et d’appropriation d’images et d’objets. Dans la conduite de chacune de ces activités, l’expression orale joue un rôle essentiel.

1 - Le dessin

Les situations et activités proposées amènent l’enfant à : 
- se constituer un réservoir de traces et de formes obtenues par les moyens les plus variés : dessin à main levée, dessin de réserve, frottage, empreintes, photocopie, encre, monotypes, logiciels de dessin, palette graphique, peinture, pastel, encre, feutres, crayons de couleur, fusain, etc
Les élèves abordent le dessin dans des situations variées (au sol, sur table, sur plan incliné, en référence à une histoire, un objet, une émotion, en extérieur, dans la cour ou lors de sorties, etc.), constituant ainsi un ensemble de productions réunies, selon les cas, sous la forme d’un dossier, d’un cahier, d’un cédérom, ou d’un carnet de voyage.

3 - L’observation et la transformation des images

Au moment où l'enfant est réceptif et motivé, il est important de lui donner à voir des images variées, d'arrêter son regard pour le temps de l'observation, de l'aider à préciser ce qu'il perçoit. Il doit trouver dans l'univers qui lui est offert des repères évocateurs (susceptibles de créer des émotions) et des supports culturels qui stimulent sa propre expression. L'univers des images qui l'entourent entre en résonance avec son propre monde d'images personnelles. Les explorations qu'il conduit lui donnent l'occasion de capitaliser ses expériences visuelles et d'exercer sa propre capacité à produire des images. 

Les activités proposées abordent des connaissances propres aux images appréhendées selon leurs caractéristiques, leurs supports et leurs fonctions. Une grande diversité d’images est offerte et utilisée : les photographies liées à l’expérience vécue en classe, les affiches et les images prélevées dans l’environnement, les dessins et les illustrations d’albums, les reproductions d’œuvres (cf. liste d’œuvres), les images documentaires, les fictions (images fixes ou animées), les différentes images de l’écran de l’ordinateur. Progressivement, les élèves sont amenés à :
- retrouver la provenance de certaines images ;
- utiliser un vocabulaire élémentaire de description d’une image ;
- comparer diverses images ;
- utiliser une image ou seulement une partie pour en réaliser une nouvelle.
Puisant dans la diversité renouvelée des images de la classe, l'enseignant accompagne l'enfant dans ses découvertes et sa compréhension du monde. Cette approche peut se développer dans une dimension narrative (les albums si souvent rencontrés permettent d'en explorer les multiples possibilités). Elle doit aussi se développer dans une dimension plastique qui donne à l'image sa puissance propre et son expressivité. Dans l'un et l'autre cas, l'observation, la manipulation, la production sont sans cesse sollicitées. (pp. 143-144)

 

Compétences devant être acquises en fin d’école maternelle

Être capable de :
- reconnaître des images d’origines et de natures différentes ; 
- identifier les principaux constituants d'un objet plastique, image, oeuvre d'art, production d'élève...

 

 

Introduction

 

Préface aux programmes 2002 de l'école Maternelle Les nouveaux programmes font par ailleurs des nouvelles technologies de l’information et de la communication un outil au service de tous les apprentissages. (p. 11)
Toutes les écoles seront progressivement équipées d’ordinateurs, avec un accès à Internet. Le Brevet informatique et internet deviendra obligatoire. (p. 12)

 

 

 

 

Programme du CYCLE DES APPRENTISSAGES FONDAMENTAUX (CYCLE 2)


Date de création : 01/10/2005 @ 19:42
Dernière modification : 30/01/2009 @ 14:51
Catégorie : -
Page lue 3935 fois